Les bienfaits du jeûne intermittent

le fasting

Le jeûne intermittent alterne des périodes de jeûne, tout en s’hydratant, et des périodes d’alimentation normale. Des études attestent que cette mode d’alimentation est très bénéfique pour le corps et le cerveau. De nombreuses personnes le préfèrent aux types de jeûnes très restrictifs, mais le jeûne intermittent est-il vraiment efficace ?

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Perte de poids et renouvellement des cellules

Durant les périodes de jeûne, le taux d’insuline dans le sang diminue considérablement et cela oblige l’organisme à puiser de l’énergie dans les réserves de graisses du corps. En même temps, le taux de somatotrophine, hormone de croissance sécrétée par l’hypophyse, dans le sang augmente.

Cette hormone intervient dans la reproduction et la croissance des cellules. Elle contribue aussi à la réduction de la masse graisseuse. Ce renouvellement des cellules entraîne une prise de muscle et une revitalisation de l’organisme.

L’effet du jeûne intermittent sur la perte de poids est cependant limité. Il est donc important d’adopter le régime alimentaire et le mode de vie adéquat pour maintenir durablement un indice de masse corporelle acceptable.

Réduction de la résistance à l’insuline

Le diabète de type 2 touche actuellement de nombreuses personnes. Cette maladie se caractérise par un taux élevé de sucre dans le sang associé à une résistance à l’insuline.

Si le jeûne n’est pas généralement conseillé aux personnes diabétiques, le jeûne intermittent permet en revanche de contrôler la glycémie chez les terrains favorables au diabète de type 2. Il limite effectivement le taux d’insuline et évite l’hypersécrétion qui pourrait entraîner une résistance.

Toutefois, le jeûne intermittent n’a pas les mêmes effets chez les hommes et les femmes prédiabétiques de type 2. Il peut effectivement entraîner des complications chez les femmes.

A lire aussi :  Quels sports pratiquer après 60 ans ?

Réduction du stress oxydatif et l’inflammation

Certaines habitudes comme le tabagisme, l’alcoolisme et la consommation régulière d’aliments riches en matières grasses entraînent la surproduction de radicaux libres. L’exposition prolongée au soleil et la pollution ont également le même effet.

Pourtant, les radicaux libres sont à l’origine du stress oxydatif qui cause la détérioration de certains composants des cellules et conduit à leur vieillissement. Ce vieillissement des cellules est lui-même à l’origine de nombreuses maladies.

Justement, le jeûne intermittent accroît la capacité de résistance de l’organisme aux radicaux libres. Pour lutter durablement au vieillissement des cellules, il faut associer ce mode d’alimentation à un régime riche en antioxydants. Il faut donc privilégier les fruits et légumes, les poissons et les huiles végétales riches en oméga-3.

Synchronisation des rythmes circadiens

L’horloge biologique ou le rythme circadien régule les réactions et le fonctionnement de notre organisme. Selon des chercheurs américains, le jeûne intermittent contribue à la stabilisation de ce rythme circadien.

Manger certains aliments avant de se coucher le soir entraîne parfois un reflux gastrique et perturbe par conséquent le sommeil. De plus, un repas copieux oblige l’estomac à digérer les aliments toute la nuit. Cela représente une dépense d’énergie alors que votre corps est censé se reposer.

A contrario, en jeûnant le soir, vous donnez l’occasion à vos organes, notamment digestifs, de se reposer pendant votre sommeil. Conclusion, le jeûne intermittent vous aide à bien dormir et donc à respecter votre rythme circadien.

Réduction des risques de maladie cardiovasculaire

Un régime trop calorique, riche en matières grasses et sucre, augmente les risques de maladie cardiovasculaire et les accidents vasculaires cérébraux. À cause de l’accumulation de graisse ou athérome, les artères perdent leur élasticité, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle.

En conditionnant l’organisme à brûler la réserve en graisse du corps, le jeûne intermittent favorise l’élimination du mauvais cholestérol (cholestérol-LDH). Au lieu de s’accumuler dans le corps, ce type de cholestérol est éliminé par le foie. Ainsi, ce type de jeûne améliore de nombreux facteurs de risque pour la santé.

A lire aussi :  Comment booster son système immunitaire ?
➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :