7 aliments à éviter avant de se coucher

aliments pour mieux dormir

Il est important de bien manger et de se détendre avant de se coucher le soir. Pourtant, des habitudes alimentaires que nous croyons bonnes pour le sommeil nous empêchent de bien dormir. Alors, faites attention à ce que vous mangez le soir. Voici des aliments à éviter avant de dormir.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Aliments trop sucrés

Manger des aliments trop sucrés comme la crème glacée avant de vous coucher n’est pas bon pour le sommeil. La crème glacée est riche en sucre et peut faire grimper votre taux d’insuline. Pourtant, un taux d’insuline élevé entraîne des problèmes d’insomnie. Déguster des glaces avant de dormir peut entraîner une augmentation du taux de cortisol, l’hormone du stress qui vous maintient éveillé. Évitez également les céréales trop sucrées.

Fruits acides

Les fruits acides détendent le sphincter inférieur de l’œsophage. Cela peut provoquer des reflux gastriques et entraîner des sensations de brûlure d’estomac. Si un tel cas se produit au milieu de la nuit, vous allez certainement vous réveiller et avoir du mal à vous rendormir.

Même si l’envie de déguster un fruit vous tient le soir, faites l’impasse sur les agrumes. L’orange, le pamplemousse, la clémentine, la mandarine sont mauvais pour le sommeil. C’est aussi le cas des produits à base de tomates qui peuvent vraiment perturber votre sommeil. Optez plutôt pour une banane si vous voulez dormir rapidement.

Le fromage

Si vous êtes intolérant au lactose, manger du fromage avant de vous coucher, même un peu, est une mauvaise idée. Cela va perturber votre tube digestif. En effet, l’allergie aux produits laitiers peut provoquer une inflammation, des gaz et des ballonnements, et même des maux de ventre. De tels inconforts vous empêchent de dormir correctement.

A lire aussi :  Les rôles et les bienfaits du collagène

Et même si vous n’êtes pas allergique au lactose, les fromages vieillis contiennent de la tyramine, un acide aminé qui stimule la production de noradrénaline. Ce neurotransmetteur augmente la vigilance et vous empêchera de fermer l’œil. Alors, gardez le parmesan et le comté pour le petit-déjeuner et optez pour le roquefort, le camembert…

L’alcool

Vous pensez qu’un petit verre de vin en fin de soirée vous aidera à vous détendre et à vous endormir plus rapidement. En réalité, il vous empêchera d’atteindre le sommeil paradoxal, une phase importante du sommeil.

De plus, l’alcool représente un puissant relaxant musculaire. Par conséquent, il peut provoquer des ronflements et de l’apnée du sommeil. Cela peut entraîner une perte de la libido et une hypertension artérielle.

Évitez donc les boissons alcoolisées avant d’aller au lit, même la bière. Certes, cette boisson contient peu d’alcool par rapport au vin par exemple, mais elle vous oblige à vous lever plusieurs fois pendant la nuit pour uriner.

Le café

On prend en général du café pour garder la forme et pour rester éveillé. En effet, la caféine stimule le système nerveux plusieurs heures après sa consommation. Si vous êtes sensible à ce stimulant, vous allez rester éveillé pendant 8 à 14 heures. Alors, regardez l’heure avant de prendre votre dernier café de la journée afin de ne pas perturber le sommeil. Cette précaution concerne toutes les boissons contenant de la caféine comme les sodas et les boissons énergisantes. Alors, arrêtez d’en boire 8 heures avant de vous coucher.

Le chocolat

Le chocolat après le dîner et un bon sommeil ne font pas bon ménage. Comme le café, le chocolat noir contient de la caféine, un excitant qui vous empêche de dormir correctement la nuit. En général, la teneur en caféine varie d’un chocolat à un autre, mais 30 g de chocolat noir à 70 % de cacao contiennent en moyenne 25 mg de caféine, à peu près le tiers d’une tasse de café. Si vous êtes sensible à la caféine, mais que vous ne voulez pas renoncer au chocolat, réduisez la quantité.

A lire aussi :  Comment booster son système immunitaire ?

Plats gras et protéinés

Les aliments riches en matières grasses sont plus difficiles à digérer. Ils provoquent souvent des indigestions, voir des crises de foie, qui vous empêchent de dormir correctement. Cela conduit à un sommeil plus fragmenté, de sorte que vous vous réveillez le lendemain matin fatigué.

Les plats riches en protéines peuvent aussi perturber le sommeil. Ils sont effectivement moins riches en tryptophanes, l’acide aminé qui stimule la sécrétion de la sérotonine et la mélatonine, l’hormone du sommeil. De plus, la digestion de la viande par exemple peut prendre jusqu’à 5 heures, cela empêcherait l’organisme de se reposer totalement, du moins durant la première partie de la nuit, sans parler du risque d’indigestion.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :