Peut-on garder sa mutuelle à la retraite ?

femme qui boit du café

Pour combler les frais de santé non pris en compte par la sécurité sociale, souscrire une mutuelle santé est un choix recommandé. Les remboursements de la complémentaire santé sont utiles aussi bien aux jeunes qu’aux séniors. Ils sont aussi importants pour les salariés, de même que pour les retraités, qui ont d’ailleurs un plus faible pouvoir d’achat. D’ailleurs, la plupart des entreprises souscrivent une mutuelle santé d’entreprise pour le compte de leurs employés. Quand vient le départ à la retraite, vous avez la possibilité de garder cette mutuelle ou d’opter pour une autre plus adaptée à vos besoins. Plus de détails ici !

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Garder sa mutuelle santé entreprise à la retraite : ce qu’en dit la loi

Vous n’êtes pas obligé de souscrire une mutuelle pour sénior de plus de 70 ans dès que vous partez à la retraite. En effet, la mutuelle santé d’entreprise est une obligation pour tous les salariés du secteur privé. Depuis 2016, la loi ANI oblige tous les employeurs à opter pour cette prise en charge pour les soins de leurs employés. La prime de la mutuelle santé d’entreprise est alors payée à parts égales par le salarié et l’employeur.

Il est possible de garder cette mutuelle santé d’entreprise même lorsque l’on est à la retraite. On parle alors de portabilité, et c’est la loi Evin qui vous autorise à conserver cette mutuelle. Cette même loi précise les conditions liées à la portabilité de la mutuelle santé. 

A lire aussi :  Classement des mutuelles santé pas cher pour sénior

Conserver sa mutuelle santé entreprise à la retraite : avantages et limites

Vous pouvez faire le choix de conserver votre contrat de mutuelle d’entreprise une fois que vous êtes à la retraite. La loi Evin vous offre même certains avantages par rapport à ce choix.

Les avantages

De base, vous aurez droit aux mêmes garanties qu’au début du contrat (avant la retraite) avec la portabilité de votre mutuelle santé d’entreprise. Mieux, vous pourrez bénéficier d’un encadrement pendant un temps pour ce qui est du tarif de la complémentaire santé. 

Avant le premier anniversaire du contrat, la cotisation restera la même. La deuxième année, l’augmentation du prix n’excèdera pas 25 % du tarif de base. À la troisième année, le plafond autorisé pour l’augmentation de l’employeur est de 50 %. L’autre avantage à opter pour la conservation de sa mutuelle santé d’entreprise, c’est que cela vous dispense des formalités administratives généralement complexes. 

Vous gagnez du temps et de l’énergie que vous aurez à consacrer à la recherche d’une nouvelle mutuelle santé. L’effectivité du contrat est automatique dès que vous entrez à la retraite. Il vous suffit de le notifier à la mutuelle à bonne date.

Vous n’aurez donc pas à faire face à un délai de carence comme l’exigent aujourd’hui plusieurs mutuelles santé pour séniors. La prise en charge de vos soins de santé sera immédiatement effective. De plus, vous serez face à des interlocuteurs auxquels vous êtes déjà habitué. Cela facilitera vos échanges en cas de questions.

Les limites

En dépit de ces avantages, conserver une mutuelle santé d’entreprise à la retraite a aussi des limites. Il s’agit plutôt de certaines exigences dont il faut prendre connaissance avant d’opérer ce choix. Notez que l’obligation de maintien de la complémentaire santé n’est valable que pour le salarié de l’entreprise qui va à la retraite. Cela dit, ses ayants droit ne peuvent plus bénéficier des garanties de la mutuelle santé lorsqu’il est à la retraite.

A lire aussi :  Mutuelle gratuite pour personnes âgées : ça existe ?

L’autre détail à prendre en compte, c’est que la responsabilité de l’employeur n’est plus engagée lorsque vous êtes à la retraite. Cela étant, il ne participera plus au paiement de la prime de la complémentaire santé. Pour cela, la cotisation vous reviendra en entièreté. 

L’assureur peut aussi revoir les garanties et fixer un prix à la hausse pour la mutuelle. En effet, les besoins en soins de santé des personnes âgées sont généralement plus élevés. C’est la raison pour laquelle des couvertures plus étendues sont proposées. Si ces conditions vous semblent trop difficiles, l’alternative, c’est de souscrire une complémentaire santé pour sénior. Pour le choix, vous trouverez en ligne plusieurs avis sur les mutuelles sénior.

La mutuelle santé pour séniors, l’alternative à la portabilité

femme âgée

Les besoins de soins des personnes à la retraite sont généralement évolutifs. En général, ils ne sont pas les mêmes que ceux d’un actif salarié. En cela, la couverture de l’assurance d’entreprise peut s’avérer non efficace. Dans ces conditions, recourir à une complémentaire pour séniors est le meilleur choix. 

Avec un tel contrat, vous bénéficierez des garanties plus adaptées à votre profil. Outre les formules que proposent les assureurs pour ces couvertures, vous pouvez aussi opter pour une mutuelle à la carte. Vous tiendrez alors compte de votre âge, de votre régime social, de votre sexe et de vos antécédents de santé pour concevoir votre contrat.

Toutefois, lorsque vous avez travaillé avec un statut d’indépendant, les garanties souscrites dans votre contrat de base peuvent encore vous servir à la retraite. Dans ce cas, changer de complémentaire ne serait pas nécessaire. Vous pourrez peut être faire une renégociation du contrat pour y inclure de nouvelles garanties.

Les bons conseils pour choisir sa complémentaire sénior

Commencez par vérifier les garanties proposées par l’assureur et le taux de remboursement proposé. Au besoin, vous pouvez moduler les couvertures pour que celles-ci conviennent à vos exigences. En cela, il serait à votre avantage d’établir une liste de vos besoins. Tenez compte des impératifs actuels liés à votre santé et faites aussi des anticipations sur vos besoins sanitaires du futur.

A lire aussi :  Départ en retraite et mutuelle : comment faire ?

De façon générale, l’assurance doit couvrir les frais d’hospitalisation, le remboursement des dépassements d’honoraires des spécialistes. La médecine douce et les services d’assistance sont aussi inclus dans les offres les plus courantes.

Outre ces détails, vous aurez également intérêt à tenir compte des services annexes associés à l’offre. Il est question notamment de l’accompagnement des assurés pour les formalités de transfert d’un hôpital par exemple. Bien entendu, la cotisation de la complémentaire doit aussi être prise en compte pour le choix.

Enfin, comparez plusieurs offres en vous servant d’un comparateur en ligne ou demandez l’accompagnement d’un courtier en assurances.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :