Est-ce qu’une mutuelle entreprise est obligatoire ou pas ?

Cœur dans main santé

La mutuelle entreprise est-elle obligatoire ou pas ? Depuis plus de 5 ans maintenant, les entreprises du secteur privé sont tenues par l’obligation de fournir à leurs employés une mutuelle santé collective. De plus, elles doivent participer aux cotisations au moins à hauteur de la moitié du prix. Est-ce que tous les salariés sont concernés par cette obligation de mutuelle entreprise ? La mutuelle santé entreprise est-elle obligatoire dans tous les cas ? Comment mettre en place la mutuelle santé entreprise ? Existe-t-il des possibilités pour décliner la complémentaire santé entreprise obligatoire ? Quelles sont les garanties minimales indispensables ? Que dit la loi à ce sujet ? On fait le point sur chacune des questions à travers les lignes à venir.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé entreprise ? 

La mutuelle santé en entreprise ou la complémentaire santé en entreprise est une cotisation qui donne la possibilité aux salariés de la société d’augmenter le taux de remboursement de ses frais de santé, en plus de ce que sa sécurité sociale devrait payer. À l’opposé des formules complémentaires individuelles, les mutuelles santé pour entreprise sont des formules d’ensemble (collectifs). 

Elles servent à protéger non seulement les salariés, mais aussi les têtes dirigeantes de l’entreprise. Les mutuelles santé d’entreprise proposent des garanties qui vont avec les spécificités des entreprises. C’est-à-dire, avec leurs services et leur secteur d’activité. Tout comme les particuliers, les entreprises également doivent pouvoir choisir la meilleure mutuelle santé afin de mieux profiter des avantages de leurs cotisations. L’adhésion à la mutuelle de son entreprise est-elle obligatoire, ou une dispense est-elle possible ?

A lire aussi :  Comment choisir la meilleure mutuelle d'entreprise ?

La mutuelle santé en entreprise : une obligation pour les employeurs du privé 

Les employeurs du secteur privé sont, depuis 2016, tenus par l’obligation de souscrire à un dispositif de complémentaire santé collective à tous leurs salariés qui auparavant n’en possédait pas. Toutefois, il faut préciser que cette obligation n’inclut pas les particuliers employeurs.  

Par ailleurs, elle doit s’appliquer, peu importe le degré d’ancienneté du salarié au sein de la société. Aussi, la couverture sanitaire des ayants droit du salarié, à savoir : ses enfants et son conjoint, n’est pas obligatoire, mais demeure tout de même possible. Cette décision reviendra à l’employeur ou aux partenaires sociaux.  

Quels sont les cas où la mutuelle santé d’entreprise est obligatoire ?

La mutuelle santé est obligatoire pour toutes les associations et entreprises du secteur privé. Elles ont le devoir de souscrire à la complémentaire santé pour leur travail. Tous les salariés du secteur privé en ont le droit. Ce n’est pas le cas pour leurs collègues exerçant au sein du public. La mutuelle santé d’entreprise n’est pas obligatoire dans le secteur public.  

Quels sont les cas où la mutuelle santé d’entreprise n’est pas obligatoire dans le secteur privé ?

Il existe certaines situations où la souscription à une mutuelle santé ou à une complémentaire santé n’est pas obligatoire au sein des entreprises du privé, même si elle demeure toujours recommandée. C’est le cas par exemple pour les indépendants (les particuliers), les étudiants, les fonctionnaires et les retraités.

Quelles sont les situations où les employés d’une entreprise privée peuvent refuser de souscrire à une mutuelle santé ?

Il existe une certaine catégorie d’employés qui peuvent refuser d’adhérer à la mutuelle santé obligatoire de leur société. Toutefois, ils doivent répondre à un certain nombre de critères. Il est question : 

  • De ceux qui bénéficient de la complémentaire santé solidaire appelée CSS ;
  • Des intervenants comme intérimaires ;
  • De ceux qui bénéficient déjà d’une autre couverture obligatoire. Il peut s’agir des ayants droit, du régime complémentaire de la CAMIEG, de la mutuelle santé des collectivités territoriales, de la mutuelle santé des agents de l’État, etc. ;
  • Des apprentis ou des stagiaires ;
  • Des employés, anciens salariés de l’entreprise, ceux qui étaient déjà présents avant que la souscription à une mutuelle santé d’entreprise devienne obligatoire ;
  • De ceux qui bénéficient d’une complémentaire santé aux particuliers. Ils seront tout de même obligés d’adhérer à la mutuelle santé de leur entreprise une fois le contrat de la complémentaire santé individuel arrivé à son terme ;
  • Des salariés qui sont déjà présents sur la complémentaire santé d’entreprise de leur conjoint. 
A lire aussi :  Tout savoir sur la meilleure mutuelle entreprise

Quelles sont les obligations de l’employeur dans la mutuelle santé d’entreprise ? 

Par rapport au sujet des mutuelles santé obligatoires en entreprise, la loi exige certaines choses aux employeurs du privé. Ils ont le devoir de participer financièrement aux cotisations de l’assurance maladie à hauteur de 50 % au minimum. Le reste étant à la charge du salarié. Les employeurs doivent également disposer d’un panier de soins minimum. 

Qu’appelle-t-on le panier de soins minimal dans une mutuelle santé obligatoire en entreprise ? 

C’est grâce au panier de soins minimal que les salariés parviendront à bénéficier d’une couverture santé raisonnable et appropriée. Chacune des entreprises du privé concerné par cette obligation ont le devoir de choisir entre les formules de garanties qui suivent :  

  • Les frais dentaires : les frais d’orthodontie et de prothèses étant incluses, l’entreprise devra y participer financièrement à hauteur de 125 % du montant de la sécurité sociale ;
  • Le remboursement du Ticket Modérateur relatif aux prestations et aux consultations que la sécurité sociale doit rembourser ;
  • Les frais d’optique : ils doivent être remboursés via un forfait de 2 ans. Pour les enfants, cela se fera annuellement. Idem pour les cas d’évolution de la vue. Il faudra ajouter un remboursement de 100 euros au moins pour l’achat de la monture et des verres simples. Pour les verres complexes ainsi que leur monture, il faudra un remboursement minimum de 150 euros.  

Que se passe-t-il pour les complémentaires santé obligatoires en CDD ? 

Si vous êtes en CDD depuis plus de 3 mois, vous avez aussi l’obligation d’adhérer à la mutuelle santé d’entreprise. À moins, bien sûr, qu’une clause mentionne le contraire dans le contrat de mutuelle santé obligatoire en entreprise.

Si vous êtes en CDD il y a moins de 3 mois, vous pouvez refuser d’adhérer à une complémentaire santé dans votre entreprise. Mais il vous faudra déjà disposer d’une couverture santé. Et les salariés qui sont dans ce dernier cas pourront bénéficier de leur versement santé. Ce qui n’est rien d’autre que l’apport financier de l’employeur afin de leur permettre de payer leur assurance maladie individuelle.

A lire aussi :  Comment choisir la meilleure mutuelle d'entreprise ?
➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :