Est-ce obligatoire de prendre une mutuelle à la retraire ?

femme âgée qui hésite

En entreprise, la question de la mutuelle santé ne se pose généralement pas. Beaucoup d’employeurs souscrivent une mutuelle santé entreprise pour le compte des salariés. Il en est de même pour les fonctionnaires qui bénéficient d’un remboursement en cas de manquement de la sécurité sociale. Cependant, à la retraite, l’engagement de l’entreprise n’est plus exigible. Donc pour faire face aux dépenses liées à sa santé à cette période de sa vie, adhérer à une complémentaire santé sénior peut être un choix avisé. Toutefois, est-ce une obligation de souscrire un tel contrat ? Trouvez des éléments de réponse ici !

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

La mutuelle santé sénior, facultative, mais nécessaire

La retraite commence généralement à partir de 50 à 55 ans. C’est aussi l’âge auquel vous êtes éligibles à une complémentaire santé sénior. Mieux, vous pouvez souscrire une mutuelle senior pour plus de 70 ans si le critère d’âge ne vous exclut pas. Il n’existe pas de loi qui vous oblige à souscrire un tel contrat, mais cela reste une nécessité pour vous. 

En effet, en grandissant, les besoins en soins du sénior deviennent de plus en plus importants. Dans le même temps, les ressources financières ne sont pas toujours disponibles. Ainsi, pour faire face aux dépenses liées à vos soins médicaux et paramédicaux, les offres des meilleures mutuelles seniors vous aideront. 

Selon le niveau de remboursement proposé par la mutuelle et les garanties souscrites dans le contrat, vous aurez une couverture pour les soins non pris en charge par le régime de base d’assurance maladie. En clair, souscrire un contrat de complémentaire santé à la retraite est un acte volontaire, mais hautement bénéfique.

A lire aussi :  Mutuelle sénior plus de 70 ans : comment bien choisir ?

Mutuelle santé sénior : les garanties

femme dans son salon qui sourit

Vous pouvez souscrire une complémentaire santé pour la retraite auprès des compagnies d’assurance, des institutions de prévoyance, des banques ou même des mutuelles. Les garanties proposées varient d’un assureur à un autre et d’une formule d’assurance souscrite à une autre. Il vous revient alors de comparer les différentes offres disponibles afin de trouver le juste milieu.

Au nombre des remboursements généralement proposés par les mutuelles de santé pour séniors, il y a les consultations médicales, les analyses, les achats de médicaments. Pour une formule étendue, vous pourrez avoir droit à un remboursement pour les soins dentaires, l’optique, l’audition et les dépassements des honoraires des généralistes. 

La cerise sur le gâteau, c’est que vous avez la possibilité de souscrire une mutuelle santé pour sénior à la carte. C’est une formule sur mesure que vous pouvez concocter vous-même selon vos besoins réels. Notez toutefois que pour cette dernière option, vous aurez besoin de l’expertise d’un courtier si vous n’avez pas une connaissance poussée du marché des assurances.

Le remboursement des frais engagés dans la médecine douce (acuponcture, ostéopathie, homéopathie…) par la Sécurité Sociale est assez limité. Dans de telles situations, les forfaits proposés par les complémentaires santé seront utiles. Il faut aussi noter que la décision de souscrire une mutuelle de santé n’est pas irréversible. Vous pouvez résilier facilement votre assurance sans frais ni pénalités après le premier anniversaire du contrat.

La complémentaire santé à la retraite : les limites

Souscrire une complémentaire santé à la retraite vous dispense de l’obligation d’épargner par vous-même pour régler les imprévus de santé. Toutefois, faire ce choix ne vous met pas à l’abri de certaines obligations. Il faudra notamment s’acquitter périodiquement d’une cotisation. Il s’agit de la prime à la complémentaire santé. Selon votre profil, et généralement pour les séniors, ce prix peut être assez élevé. 

A lire aussi :  Départ en retraite et mutuelle : comment faire ?

Souvent, la prime de la complémentaire santé pour sénior représente le double d’une assurance santé pour les plus jeunes. La logique est que les séniors sont susceptibles de tomber malades plus fréquemment. Cela n’est donc pas toujours à l’avantage de l’assureur. Outre la cotisation, le sénior doit aussi payer 2 fois plus de « reste à charge ». 

Ces frais élevés peuvent décourager certaines personnes à la retraite pour ce qui est de souscrire une complémentaire santé. D’ailleurs, des enquêtes ont prouvé que la cotisation de la mutuelle représente entre 10 et 30 % du budget de plusieurs retraités. 

Par ailleurs, la prise en charge de la mutuelle n’est généralement pas totale même si vous souscrivez une formule Optimal. Pour cela, si vous n’avez pas d’antécédents de santé ou un mal génétique, vous pourrez vous passer d’une complémentaire santé à la retraite. Il faudra toutefois s’assurer d’avoir une bonne hygiène de vie et d’épargner des ressources financières en guise de prévoyance

Les problèmes d’optique étant souvent courants à partir d’un certain âge, vous pourrez alors les résorber avec votre épargne. Le reste pourra constituer, pour vous, un capital à préserver.

En cas d’affection de longue durée, vous aurez droit à une prise en charge à 100 % si votre statut est certifié par la CPAM. Notez toutefois que ces remboursements ne concernent que les médicaments et les actes liés à la maladie. Les autres frais sont laissés à vos soins.

La mutuelle d’entreprise, une alternative à la complémentaire retraite ?

Plusieurs personnes à la retraite continuent de bénéficier de la complémentaire santé de leur entreprise. Cela présente aussi des avantages qu’il ne faut pas négliger. D’abord, pour bénéficier des avantages d’un tel contrat, vous n’avez pas à vous encombrer d’une procédure administrative complexe. Vous n’aurez pas à remplir un questionnaire médical ou à faire une visite médicale comme l’exigent souvent les complémentaires santé pour séniors.

A lire aussi :  Quelles aides pour dépense santé pour personne âgée ?

Il faut préciser que le plus gros désavantage du questionnaire médical dans le processus, c’est que votre prime assurance santé soit à la hausse lorsque vous présentez une pathologie particulière. Avec la portabilité de votre mutuelle d’entreprise, la cotisation restera avantageuse pour vous, même en cas d’augmentation. De plus, puisqu’il s’agit d’une mutuelle que vous connaissez déjà, il serait plus facile pour vous, de communiquer avec les acteurs en cas de soucis.

Par contre, lorsque vous êtes à la retraite, il faut s’attendre à payer plus que ce que vous payiez en étant salarié pour la mutuelle santé. La raison est que vous devrez maintenant vous acquitter de votre cotisation salariale en plus de celle que versait l’employeur à la mutuelle. De plus, les garanties de la mutuelle ne vont pas s’étendre à vos proches (conjoint ou enfants). Aussi, vous n’avez aucun contrôle sur l’augmentation du tarif de la complémentaire à partir de la deuxième année du contrat.

Enfin, retenez que, ce soit pour souscrire une complémentaire santé pour séniors ou pour conserver sa mutuelle d’entreprise, faire jouer la concurrence est une technique infaillible.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :