Peut-on obtenir une aide financière pour les soins dentaires ?

aide soins dentaire

Les soins bucco-dentaires connaissent des tarifs élevés et sont pourtant indispensables… La santé dentaire représente un enjeu majeur de notre santé dans sa globalité. La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande, pour l’adulte, une visite annuelle chez le dentiste afin d’anticiper l’apparition de troubles dentaires. N’attendez pas d’avoir mal pour consulter votre chirurgien-dentiste ! Naturellement, la fréquence de vos consultations dentaires dépend d’autres éléments inhérents à votre situation de santé et il appartient à votre praticien de l’évaluer.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Les frais de consultation

Une consultation chez votre dentiste est en partie prise en charge par la Sécurité Sociale. Le remboursement est fixé au taux de 70 % sur la base du tarif conventionnel de l’Assurance-maladie. Les soins dentaires conservateurs tels que le traitement d’une carie, un détartrage ou une dévitalisation ainsi que les soins dentaires chirurgicaux font également l’objet d’un remboursement par la Sécurité Sociale, sur la même base que votre consultation.

À noter : si votre dentiste est conventionné Secteur 1, il ne pratique pas de dépassement d’honoraires, s’il est conventionné Secteur 2, il est en droit de facturer des dépassements d’honoraires dans des limites raisonnables.

Si vous êtes bénéficiaire de la PUM (Protection Universelle Maladie), les soins dentaires précédemment mentionnés sont pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale, sans avance de frais.

Les frais de prothèses

Les prothèses dentaires telles que les couronnes, les dentiers ou les bridges sont des soins remboursés également à 70 % sur la base du tarif conventionnel de l’Assurance Maladie. Cependant, les honoraires du praticien étant libres sur ces soins, des montants maximums remboursables ont été fixés.

A lire aussi :  Tout savoir pour choisir la meilleure mutuelle dentaire

Gardez toujours à l’esprit que vous êtes remboursé sur la base du tarif conventionnel de l’assurance-maladie et non sur le montant des honoraires pratiqués par le professionnel de santé. À ce titre, si vous avez besoin d’une prothèse dentaire, n’hésitez pas à faire établir plusieurs devis auprès de différents praticiens. Certaines mutuelles procèdent au remboursement des dépassements d’honoraires, dans les limites fixées par votre contrat, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre organisme à ce sujet.

Si vous êtes bénéficiaire de la PUM, vous pourrez bénéficier de prothèses qui seront intégralement prises en charge sans que vous n’ayez à faire de démarche préalable auprès de votre organisme.

Qu’est-ce que l’aide 100 % santé dentaire ?

Entré en vigueur le 1er janvier 2020, ce dispositif prévoit un remboursement intégral par l’Assurance Maladie et votre mutuelle, de différents types de prothèses dentaires dont la liste est établie. Depuis le 1er janvier 2021, cette aide a été étendue aux prothèses amovibles (dentiers). Pour connaître les modèles de prothèses éligibles au 100 % santé dentaire, rendez-vous sur le site Ameli.

Comment se faire rembourser les 30 % non pris en charge par la Sécurité Sociale ?

Si votre budget le permet, vous pouvez souscrire facilement et rapidement un contrat auprès d’une complémentaire santé, autrement dit une mutuelle. Ce contrat pourra inclure vos ayants droit.

Muni du ou des devis que vous aurez préalablement obtenu(s) en consultation dentaire, l’organisme complémentaire sera en mesure de vous proposer le contrat le mieux adapté à vos besoins et d’y apporter les garanties nécessaires. Évidemment, avant de signer un contrat, il est recommandé de comparer les différentes offres en vous adressant à plusieurs organismes complémentaires. Certaines mutuelles sont spécialisées dans le domaine dentaire.

Attention : vous devez absolument ouvrir vos droits à la mutuelle avant de procéder aux soins.

Peut-on contracter un crédit ?

Certaines personnes, optent pour la solution du crédit. Le crédit dentaire en lui-même n’existe pas, il s’agit en fait d’un crédit à la consommation. Vous pouvez aussi contracter ce crédit directement auprès de votre chirurgien-dentiste en établissant avec lui un échéancier de paiement.

A lire aussi :  Quelle mutuelle rembourse bien les frais dentaires ?

Sans mutuelle, quelle aide demander ?

Votre caisse de Sécurité Sociale prévoit des aides financières individuelles pérennes pour l’assuré et ses ayants droit.

Si vous avez de faibles ressources et que vous n’êtes pas bénéficiaire de la PUM, vous pouvez formuler une demande de Complémentaire Santé Solidaire (ex CMU-C / ex ACS). Ce dispositif vous aide à assumer la part complémentaire de votre prise en charge dentaire, entre autres.

En fonction de vos revenus, la Complémentaire Santé Solidaire peut être payante ou gratuite. Elle peut être attribuée à toute personne en situation régulière résidant sur le territoire français depuis au moins 3 mois. Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2022, cette aide est accordée automatiquement aux assurés bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active), sauf s’ils ne le souhaitent pas.

Qu’est-ce que l’Aide Médicale d’État (AME) ?

L’AME est une mesure de lutte contre la précarité et pour l’accès aux soins destinée aux personnes en situation irrégulière. L’aide médicale doit faire l’objet d’une demande spécifique et elle est attribuée sous certaines conditions.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :