Quel prix d’une radiographie sans mutuelle ?

radiographie tête et cou présenté sur tablette a un patient

La radiologie compte parmi les méthodes d’analyses médicales les plus couramment employées en médecine, pour mener une osculation précise du corps humain. Dans le cadre du traitement d’une pathologie, des radios peuvent être prescrites. Aussi appelés imagerie médicale, les frais engagés pour ces radios sont parfois lourds. Particulièrement coûteux, les actes d’imagerie médicale ne sont remboursés qu’en partie par la Sécurité sociale. Quel est le coût de la prise en charge d’une radiographie sans mutuelle ?

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Radiographie, l’acte d’imagerie médicale à usage multifonction le plus abordable : Explications

Avec les avancées de la médecine moderne, la radiologie est devenue l’un des examens de santé particulièrement présents dans la plupart des parcours de soins. En effet, c’est une technique d’imagerie médicale repose l’utilisation des rayons X et des radiations ionisantes pour examiner le corps humain à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Qu’il s’agisse du diagnostic, d’un traitement ou encore du suivi de l’état médical des patients, aucune étape du processus de soins n’échappe à la radiologie.

De fait, elle est devenue l’une des spécialités de soins qui permettent le mieux d’accompagner les patients dans la résolution de leurs soucis de santé. C’est à cet effet que les clichés des examens radio permettent au radiologue d’orienter les patients vers des examens complémentaires auprès d’autres spécialités d’imagerie, établissant ainsi un lien avec ceux-ci. Ce lien ainsi établi est essentiel, car il entre en jeu dans le traitement pour apporter au patient le suivi le plus adapté pour guérir son mal.

A lire aussi :  Comment faire pour le remboursement d'un drainage lymphatique ?

Cela est d’autant plus vrai que ce lien fait d’elle un tremplin vers de nombreuses spécialités dont : l’échographie, la mammographie, l’IRM ou encore, le scanner. Ils peuvent être perçus comme des déclinaisons de la discipline radiologique. Même si cependant, chacun de ces autres actes d’imagerie médicale dispose respectivement de technologie qui leur est spécifique dans leurs mises en œuvre, sinon elles demeurent chacun des examens radio spécifiques et ultras précis.

Quant à la radiologie conventionnelle, elle est généralement sollicitée dans l’établissement de l’examen du diagnostic préliminaire de nombreuses pathologies. Malgré cela, le prix d’un examen radiographique demeure le plus abordable des actes d’imagerie médicale en général. Il est compris entre 25 € et 70 €, bien qu’il donne droit à un diagnostic assez précis de divers organes et membres, de la structure osseuse d’un patient (fractures et déformations osseuses). Il peut être utile dans l’identification et la localisation des corps étrangers (projectiles métalliques) dans l’organisme. Les dentistes y ont recours pour des examens de vérifications (panoramique dentaire). C’est aussi un bon moyen d’éviter au patient d’éventuelles chirurgies exploratrices et le préserver d’examens très invasifs qui sont parfois très traumatisants.

Les tarifs pratiqués en radiologie sans mutuelle en 2022

Alors que les autres actes d’imagerie médicale sont facturés beaucoup plus cher, la radiographie est capable d’adapter son prix aux analyses souhaitées dans le traitement de différentes pathologies. Les professionnels de santé en rhumatologie, orthopédie, pneumologie, orthodontie, mammographies… aussi souvent que nécessaire dans l’établissement d’un diagnostic.

Malgré la précision des clichés exigée par les différentes spécialités où intervient la radiographie, les tarifs des examens radio sont beaucoup moins élevés que ceux d’échographies, scanners, IRM.

scanner jeune patient

En général, les prix d’une radiographie au tarif de convention (TC) diffèrent en fonction des actes de soins où elle intervient et suivant d’autres paramètres :

  • Radio d’un membre (bras, jambe, coude, genou, hanche, cheville, etc.) : 27,50 € ;
  • Radio pulmonaire : 28,16 € ;
  • Panoramique dentaire : 29,16 € ;
  • Ostéodensitométrie : 40 € ;
  • Télémétrie du rachis : 46,55 € ;
  • Colonne cervicale : 58,32 € ;
  • Mammographie : 66,42 € ;
  • Colonne lombaire : 66,42 €.
A lire aussi :  En cas d'accident du travail, qui paie la mutuelle ?

Dans un centre conventionné, le prix d’une radiographie varie généralement de 27,50 à 66,42 € selon le type d’acte de soins nécessitant son recours. Le prix de revient d’une radiographie sans prise en charge d’une mutuelle santé correspond à 30 % des tarifs indiqués pour chacun de ces actes, sans compter les éventuels dépassements d’honoraires qui sont à la charge du patient.

Plus spécifiquement, deux paramètres structurent le coût d’un examen radio.

La première, le forfait intellectuel, correspond à l’acte d’interprétation des clichés par la Radiologue. La base tarifaire de ce forfait est comprise entre 20 et 60 euros environ suivant le type d’actes ayant eu recours à l’imagerie radiologique.

La seconde, un dépassement d’honoraires du médecin radiologue s’applique en fonction du secteur où est conventionné le médecin traitant :

  • en Secteur 1 : Les médecins sont tenus d’appliquer des honoraires conventionnels,
  • en secteur 2 : les tarifs d’honoraires pratiqués pour les types d’actes de radiographie sont fixés par le praticien.

Ces tarifs sont généralement supérieurs aux tarifs pratiqués. Il s’agit de dépassement honoraire de l’ordre de 10 € en radiologie.

Tarif d’une radiographie : la part prise en charge par l’assurance santé

En général, les frais d’examens radio sont pris en charge à 70 % par la Sécurité sociale, quels que soient leurs spécifiés, sur la base du tarif conventionnel. Pour bénéficier de la prise en charge, il est indispensable de respecter le parcours de soins coordonnés. Dans le cas échéant, le remboursement est réduit de 40 % et seuls 30 % du montant de la radiographie est accordé. Ces 30 % prennent en compte le tiers payant s’il est appliqué dans le centre hospitalier qui accueille le patient.

Sur chaque radio, une participation forfaitaire obligatoire de 1 € est versée par la Sécurité sociale. Cette participation est laissée à la charge des assurés et ne peut être prise en charge par sa mutuelle santé même s’il en dispose. Cette participation forfaitaire n’est plus perceptible s’il s’agit d’examen radio d’enfants de moins de 16 ans ou si l’assuré bénéficie d’une prise en charge intégrale (100 %) la part de la Sécurité sociale.

homme le pied fracturé se fait examiné par une femme docteur

Prix d’une radiographie par rapport aux autres actes d’imageries médicales

Contrairement aux tarifs pratiqués en radiologie qui restent assez abordables même sans complémentaire santé, ceux des autres actes d’imageries sont plutôt onéreux. En effet, les tarifs pratiqués pour une échographie, un scanner, et une IRM sont assez couteux, notamment en raison de différents paramètres spécifiques à chacun de ces actes. Ainsi, un scanner et une échographie peuvent être facturés respectivement à hauteur 150 € tandis que l’IRM peut l’être jusqu’à 500 € et l’ensemble avec parfois des dépassements d’honoraires pouvant franchir les 75 €.

A lire aussi :  Comment savoir si on a une mutuelle actuellement ?
➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :