Comment gérer une dépression pendant la grossesse ?

drepression grossesse

La grossesse est, la plupart du temps, perçue comme un heureux événement. Cependant, elle n’est pas toujours une période facile à vivre physiquement ou émotionnellement. En effet, la future maman va sûrement se rendre compte que de nombreuses choses vont changer, que la vie de couple ne sera plus la même à la naissance d’un enfant. Parfois, des signes de dépression peuvent apparaître et seront difficiles à gérer pour la femme enceinte. Pour faire face à ce genre de problèmes, voici de bons conseils que vous pouvez suivre.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Causes et manifestations de la dépression chez une femme enceinte

Les différentes manifestations de la dépression pendant la grossesse

La dépression peut se manifester sous différentes formes pendant la grossesse :

  • Apparition des sentiments de grande tristesse, de désespoir ou d’inutilité. Vous avez toujours une envie de pleurer, mais sans raison.
  • Les changements d’appétit. Vous avez une légère aversion aux aliments ou alors, vous en consommez beaucoup trop.
  • Une anxiété omniprésente. Vous éprouvez une peur intense des démarches à effectuer avant la naissance du bébé tel que le congé maternité, le congé parental, la reprise du travail, le mode de garde de l’enfant…
  • Les changements du sommeil. Vous ne dormez plus normalement, cela se traduit par une insomnie ou un sommeil en abondance.
  • Les troubles de concentration. Vous avez toujours l’impression d’avoir perdu le contrôle.
  • Une grande fatigue constante. Vous avez toujours une sensation de manque d’énergie.
  • L’indifférence et le désintérêt des activités quotidiennes. Vous éprouvez peu d’intérêt ou de plaisir pour les choses que vous trouvez habituellement agréables.
A lire aussi :  Les 8 vertus de l’ail

Les causes de la dépression chez la femme enceinte

Plusieurs origines peuvent être la cause de la dépression chez la femme enceinte. Il est essentiel de les identifier pour trouver les solutions adaptées à chaque situation.

  • L’instabilité économique ou sociale. Cela peut conduire à la dépression, car vos ressources n’arrivent plus à couvrir vos besoins.
  • Des antécédents dépressifs ou une fragilité psychologique. Par exemple, vous avez déjà eu une (ou des) fausse(s)couche(s) dans le passé. Et vous êtes anxieuse, car vous avez peur de ne pas mener à terme votre grossesse.  
  • La détection d’un problème sanitaire ou d’une malformation chez votre bébé. Après contrôle médical, le fœtus a une malformation congénitale ou une maladie. Ce qui peut entraver les liens d’attachement à l’enfant…
  • Si un événement difficile survient durant votre grossesse. Il se peut que vous ayez perdu un de vos proches. Et bien évidemment, une séparation brutale peut être difficile à accepter et à supporter. Vous tombez donc en dépression pendant votre grossesse.
  • Des difficultés et des conflits au sein du couple. C’est pendant la période de grossesse que le couple doit se soutenir. Hélas, ce n’est pas toujours le cas. En effet, c’est aussi la période des conflits omniprésents à la maison. Et malheureusement, la femme enceinte est la plus touchée par les conséquences de ces discordes répétées au sein du couple.
  • Une situation de harcèlement. Les harcèlements ou les pressions au sein de la société où vous travaillez peuvent également renforcer, voire empirer encore plus votre dépression.

Quelles solutions peut-on apporter à une femme enceinte qui est en dépression ?

Des solutions et traitements, ainsi que de bonnes règles d’hygiènes de vie, peuvent être proposés pour assurer la sérénité de la mère pendant la grossesse. Vous éviterez ainsi de tomber en dépression et votre grossesse se déroulera parfaitement bien. Voici quelques pistes pour vous aider :

  • Une thérapie individuelle. Il s’agit de parler à un professionnel de confiance face au doute relatif à la santé du bébé. Souvent, il s’agit d’un psychologue de la maternité. Les sages-femmes libérales et les médecins resteront certainement à votre disposition pour les analyses médicales, notamment l’échographie afin de vous rassurer dans vos inquiétudes.
  • Un soutien familial et social. Une femme enceinte a assurément besoin d’un soutien moral de ses proches. Les membres de sa famille, son cercle d’amitié, son conjoint et même les services communautaires peuvent aider une femme enceinte en dépression. Ces relations sociales peuvent l’aider à travers l’écoute et l’attention. Ils contribuent à mieux préparer la femme enceinte à l’idée d’être prochainement mère. Cependant, il est avant tout primordial de s’ouvrir, de faire comprendre et de partager avec son entourage les différents sentiments et inquiétudes, mais surtout de leur faire confiance.
  • Prendre des médicaments qui sont conseillés par votre médecin. Prendre des médicaments est souvent déconseillé pendant une grossesse, surtout si aucune prescription n’a été faite par les médecins. Toutefois, suivre des traitements peut parfois être autorisé, surtout si la personne est en dépression. Il s’agit dans la plupart des cas d’inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), qui ne sont pas interdits pendant la grossesse.
A lire aussi :  Les bienfaits du jeûne intermittent

Pour conclure, la période de gestation est un moment crucial de la vie d’une femme. Deux vies sont entre ses mains : la sienne et celle de son futur bébé. Donc, il lui est conseillé de faire très attention à ses émotions pour ne pas arriver au stade de la dépression.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :