Peut-on cumuler 2 mutuelles pour un remboursement optique ?

homme qui effectue des calculs

Les frais d’optique figurent parmi les postes de dépense santé les moins bien remboursés par la SECU. Et pour un titulaire d’une seule mutuelle santé complémentaire, il y a de fortes chances que cette dépense ne soit pas entièrement remboursée par les garanties de sa mutuelle. Face à cette faiblesse, ne vaut-il pas mieux d’opter pour une seconde mutuelle complémentaire ? Et pourquoi pas, une sur complémentaire pour maximiser le remboursement de ces frais optiques ? Et même si cette solution s’avère parfois utile, cumulée deux mutuelles santé comportent aussi des risques à moins de savoir s’y prendre. Nos conseils pour guider votre choix de la protection optimale.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Cumuler 2 mutuelles santé pour un remboursement optimal

Au regard de la loi, il est tout à fait légal de souscrire deux contrats de mutuelle santé complémentaire à son nom. Si un assuré n’est pas satisfait par des garanties proposées par sa mutuelle d’entreprise obligatoire, l’option d’une seconde mutuelle peut s’avérer utile.

D’ailleurs, il est fréquent que des salariés ayant adhéré à une mutuelle collective d’entreprise soient contraints d’adhérer à celle de leur conjoint (à titre d’ayant droit). Bien que » il soit acceptable de cumuler deux mutuelles, il existe tout de même une dispense légale d’adhésion déconseillant le cumul de deux mutuelles d’entreprise.

C’est d’autant plus valable que juridiquement, il est interdit pour un assuré de déclarer deux mutuelles à votre SECU (caisse primaire d’assurance maladie [CPAM]). Il en va de même lorsqu’il s’agit de se faire rembourser presque intégralement par deux mutuelles différentes une même prestation de soins engagée. Et encore moins de bénéficier des remboursements dont le cumul des contributions de sa SECU et de chacune de ses deux mutuelles est supérieur aux frais réellement engagés.

A lire aussi :  Nos conseils pour choisir une mutuelle qui rembourse bien les lunettes

Par ailleurs, il est également inapproprié de souscrire à plus de 2 mutuelles à la fois. Outre le fait de cotiser à deux caisses mutuelles offrant des garanties similaires et pas assez complémentaires, les organismes d’assurance déclinent eux-mêmes la possibilité de souscrire à une 3e mutuelle. Les raisons ? Les malversations que cela peut entrainer dans les procédures de télétransmission et de décompte remboursements source de :

  • confusions ou erreurs dans le traitement des dossiers
  • d’abus des prestations médicales par certains assurés
  • tentatives de fraudes en encaissant des remboursements pour des dépenses de soins déclarés sans être effectif.

Sans oublier le délai de carence qui s’observe entre l’acheminement des feuilles de soins et la décision de la CPAM (acceptation ou refus de remboursement).

illustration remboursement

Cumuler 2 mutuelles santé : Comment fonctionnent les remboursements ?

L’option d’une deuxième mutuelle de santé complémentaire ne se fait pas au flair. Cette dernière doit être choisie dans le but de faire office de complément de remboursement à la mutuelle principale en comblant ses faiblesses. Car dans le processus de remboursement des dépenses de soins, seule la mutuelle principale est déclarée à la Caisse assurance maladie de l’assuré.

Par conséquent, la télétransmission des données ne s’effectue qu’avec cette dernière pour le règlement des frais de santé. Alors, pour obtenir un coup de pouce de la seconde mutuelle, il faut lui transmettre le relevé de décompte de remboursement des prestations engagées. Ainsi, elle pourra compléter le remboursement, entièrement ou partialement selon le niveau de garanties.

Dans le cas du remboursement une paire de lunettes de classes B d’une valeur de 550 € (monture et verres compris) par exemple, la SECU ne couvre plus largement le remboursement des frais optique. Tout particulièrement ceux relatifs au montant « des verres » puisqu’ils sont hors le dispositif du « RAC 0 ». Par contre, la monture est remboursée à hauteur de 1,50 €.

Ainsi, même si les plafonds de remboursement de ces deux mutuelles s’élèvent respectivement à 400 €, et à 250 €, le remboursement cumulé des deux mutuelles interviendra à hauteur de 448,50 €. Outre la part prise en charge par la SECU. Ainsi, le remboursement final obtenu reste égal à la dépense initialement engagée.

A lire aussi :  Quelles sont les caractéristiques de la meilleure mutuelle optique ?

En résumé, la souscription à deux mutuelles de santé complémentaire double peut être l’efficacité de remboursements des dépenses contrairement qu’avec une seule mutuelle certes.

Toutefois, il est vrai que l’assuré doit aussi se résoudre à verser deux fois les cotisations mutuelles, ce qui signifie payer doublement pour les mêmes garanties. Par conséquent, l’assuré peut à la longue s’interroger si cette stratégie de cumul s’avère financièrement avantageuse. Ceci sans compter le délai de carence qui peut être observé entre le moment de la télétransmission des informations de la SECU vers la mutuelle principale, puis finalement vers la mutuelle secondaire. En conclusion, les remboursements des deux mutuelles peuvent être effectifs, mais ils s’effectueront avec des délais de carence différents, étant donné que ce délai varie d’une mutuelle à une autre.

Mieux garantir un remboursement optique avec la surcomplémentaire santé.

Pour un assuré affilié à une mutuelle d’entreprise obligatoire dont les garanties sont peu satisfaisantes, l’autre excellente alternative pour mieux se couvrir reste la surcomplémentaire santé. Également appelée mutuelle de 3ᵉ niveau ou la sur-mutuelle, cette option permet de bénéficier d’une prise en charge plus importante sur des postes de dépenses précis, comme l’optique par exemple. D’autant plus que les soins optique, dentaire, prothésistes, etc., figurent dans la catégorie des actes médicaux très peu ou non pris en charge par la caisse d’assurance maladie.

Cerise sur le gâteau, la surcomplémentaire santé se décline sous deux formes.

La première se présente comme une extension de garanties spécifiques selon vos besoins à la mutuelle principale. Autrement dit, les remboursements appliqués par celle-ci varient suivant le niveau de remboursement dont l’assuré bénéficie déjà. De plus, contrairement à la formule du cumul de 2 mutuelles, ce contrat de couverture santé s’adapte aux besoins spécifiques de l’assuré. Ainsi, ce dernier n’a plus à payer les garanties dans sa cotisation.

A lire aussi :  Comment choisir la meilleure mutuelle pour la chirurgie réfractive ?

La seconde correspond à un contrat de mutuelle en bon et due forme dont la particularité est de rembourser les dépenses de santé spécifique sans tenir compte de mutuelle principale. C’est le type d’offre de garanties qui convient souvent aux assurés victimes de problèmes de santé sont récurrents et les dépenses de traitements importantes.

Malheureusement, toutes les mutuelles ne proposent pas une telle offre de garantie. Pour l’option d’une seconde mutuelle de complément, l’assuré doit veiller à en choisir une, avec le statut de surcomplémentaire.

➜ Réalisez des Économies grâce à notre Comparateur de Mutuelle et Assurance Santé !

Amandine Carpentier

Partages :